Par quoi remplacer le sel ? Les alternatives pour réduire votre consommation de sel.

Nous le savons tous, comme le gras et le sucre, le sel, et surtout son abus, peut être mauvais pour la santé. Il peut favoriser l’hypertension, le diabète et certaines maladies cardiovasculaires. Il serait responsable de 25 à 35.000 décès par an en France et de plus d’1,6 millions à travers le monde.

Cependant, il est malgré tout indispensable à notre organisme. Il permet de réguler l’eau de notre corps et joue un rôle clé dans le bon fonctionnement des nerfs et des muscles. L’Organisation Mondiale de la Santé (l’OMS) recommande de ne pas dépasser 2 grammes de sodium par jour soit l’équivalent de 5 grammes de sel quotidien. Cela équivaut à une cuillère à café de sel par jour ou 5 petits sachets de sel de chez Macdonald. Les aliments que nous consommons en contiennent naturellement.  Il n’est donc pas nécessaire de rajouter du sel dans nos plats mais nous sommes encore trop nombreux à le faire et à consommer en moyenne entre 9 à 12 grammes de sel par jour, soit le double de la recommandation de l’OMS.

Comment réduire ma consommation de sel ?

Pour notre organisme, il est donc important de pouvoir diminuer notre apport journalier en sel. Pour nous y aider, il existe des alternatives meilleures pour la santé qui ne sacrifient rien au gout, ni au plaisir de manger et ajoutent en plus de la couleur.

  • Les épices

Elles sont une très bonne alternative au sel. Elles parfument et relèvent les saveurs de vos plats. Elles sont simples et économiques à utiliser. De plus elles sont bonnes pour notre organisme grâce à leurs vertus anti-inflammatoires, anti-oxydantes, et antibactériennes. Citons, bien sûr le poivre qui relève les plats mais également le paprika, le curcuma, le curry ou le cumin qui feront voyager vos recettes.

  • Les herbes aromatiques

Tout comme les épices, elles vont d’abord solliciter votre odorat en parfumant délicatement vos préparations. Elles ne sont pas caloriques et peuvent donc être utilisé à volonté. Certaines d’entre-elles sont très faciles à faire pousser même dans une jardinière en appartement. Avantage non négligeable, elles ont également des vertus médicinales intéressantes. La menthe, par exemple, facilite la digestion. La ciboulette est une herbe detox. Le persil diurétique et le basilic anti nauséeux. Il en existe une multitude pour varier les plaisirs : Le thym, le romarin, le laurier, la sauge, le persil, l’aneth, l’estragon, le cerfeuil, l’origan etc…

A noter qu’elles peuvent également être utilisées pour aromatiser de l’huile que l’on peut ensuite verser sur les poissons, les viandes ou les salades. Attention, toutefois, de ne pas en abuser (c’est calorique) et de choisir une huile de qualité.

 

  • Le jus de citron

Les récepteurs de l’acidité et du salé sont très proches sur la langue. Ajouter un peu de jus de citron à vos plats sans sel permet de tromper votre cerveau. Il a en plus des propriétés anti-oxydantes et stimule le système immunitaire.

 

  • Le vinaigre de cidre

Sur le même principe que le citron, il trompe le cerveau par son acidité. Il donne une subtile pointe d’acidité à vos viandes. Il peut être utilisé dans une vinaigrette ou même dans l’eau des pates ou du riz. C’est également un stimulant digestif qui permet de réduire le cholestérol.

 

  • Les algues

Elles salent naturellement les plats. C’est une des meilleures alternatives au sel. Sous forme de feuille ou de poudre, elles ont un gout puissant légèrement fumée. Elles sont parfaites pour les salades, les poissons, les soupes ou les gratins. Qu’elles proviennent d’eau douces ou salées elles sont riches en protéines et en fibre.

Il en existe une multitude comme la dulse, la wakamé ou la laitue de mer. La plus connue est sans doute la Nori. On la retrouve dans les makis. Elle a des propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires, détoxifiantes et purifiantes.

 

  • Le gomasio

Très prisé des Japonais, c’est un mélange composé de 5% de sel marin non raffiné et de 95% de graines de sésame qui apportent une légère touche de noisette. Son gout et sa faible teneur en sel est parfaite pour vos pats chauds ou froids. C’est peut-être l’alternative au sel la plus polyvalente et la plus complète. Il est riche en vitamines B et E, en lipides et en fibres. Il réduit la fatigue et facilite la digestion. C’est un de mes favoris. Vous pouvez facilement le réaliser à la maison et même varier le type de graines (tournesol, lin, etc)

 

  • Le sel de céleri

Le céleri, souvent associé aux régimes tristes et sans saveurs, est un légume très riche en sodium. Pour en faire du sel, il suffit de le sécher ou de le déshydrater et ensuite de le réduire en poudre. Il est très peu calorique et riche en vitamines, en potassium, en magnésium, en calcium et en fer. Il est parfaitement adapté aux régimes sans sel. C’est une très bonne alternative au sel raffiné.

  • Le Gingembre

Sa saveur poivrée et piquante rehausse vos plats de poissons, vos soupes, vos salades et vos légumes. Il peut être utilisé râpé ou en poudre. Il aide à maintenir en bon état votre flore intestinale. C’est un excellent anti-inflammatoire et un anti-nauséeux.

Sachez qu’il existe sur le marché différentes marques de sels de substitution, hyposodés dont la teneur en sodium est réduite. Ils s’utilisent comme du sel normal. Vous trouverez également de sels diététiques à base de chlorure de potassium et de sodium dont le gout est assez proche de celui du sel raffiné. Ces sels ont un fort pouvoir diurétique et réduisent donc la rétention d’eau. Ils ont bien sûr un cout nettement plus élevé que les alternatives naturelles.

Vous en savez désormais plus sur les solutions pour réduire votre consommation de sel. Il est bien sûr tout à fait possible, en fonction de ce que vous cuisinez, de changer d’alternatives pour varier les plaisirs et les gouts et ainsi éviter la routine.

 

 

Liens Externes :

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/08/17/22705-lexces-sel-16-million-morts-par-an

https://www.planetoscope.com/Sante-autre/668-.html#:~:text=Les%20Fran%C3%A7ais%20consomment%204%20fois,d'une%20alimentation%20trop%20sal%C3%A9e%20!

https://www.who.int/fr/news/item/05-05-2021-new-who-benchmarks-help-countries-reduce-salt-intake-and-save-lives

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/salt-reduction

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés